618

Histoire des machines à sous

histoire machines sous

La première machine à sous

La toute première machine à sous, aussi appelée « bandit manchot », est l'œuvre de Charles Frey.

Ce mécanicien d'origine allemande, créé en 1897 à San Francisco un des dispositifs les plus célèbres au monde pour gagner de l'argent. Sa première création avait été baptisée « Liberty Bell » et son système de fonctionnement était quasiment similaire avec l'actuel système, puisque trois rouleaux permettaient de faire tourner 5 symboles.

La liberty Bell

La Liberty Bell est reconnue dans le monde comme étant la machine à sous moderne. Elle possède un système mécanique révolutionnaire et n'est plus en bois, comme c'était le cas auparavant, mais en métal et est moins volumineuse. Les trois rouleaux de la machine de Charles Frey sont marqués par dix arrêts, qui peuvent engendrer jusqu'à mille combinaisons différentes.

Le succès de ces machines à sous a été très important jusque dans les années 20.

Avec la prohibition, les jeux d'argents et donc ces machines, dites « machines à rouleaux » deviennent interdites mais leur mode de fonctionnement est détourné pour être utilisé dans les distributeurs de bonbons. C'est d'ailleurs pour cette raison que certaines machines à sous actuelles utilisent toujours des symboles de fruits.

La Liberty Bell de Frey a été copiée de nombreuses fois et le mode de fonctionnement est resté le même jusqu'aux années 60. Par la suite, cette invention a été peu à peu remplacée par un nouveau type de machines à sous utilisant des techniques et des technologies plus avancées. C'est ainsi que les machines à sous électromécaniques, du fabricant de flipper Bally, puis les machines à sous avec vidéo sont apparues et ont détrôné la Liberty Bell dans les années 80.

En 1963, la machine à sous de Frey est revue et corrigée par Bally qui amène des innovations notables, parmi lesquelles l'amélioration de la mécanique des rouleaux, l'éclairage à l'interieur, le mode de paiement avec redistribution des jetons ou encore la possible diversité des jeux.

Les machines à sous en France

Les machines à sous sont autorisées en France depuis 1986. Toutefois, il a fallu attendre 1992 pour observer une nette expansion de leur présence sur le territoire. À l'heure actuelle, on dénombre en France seulement six casinos qui ne disposent pas de machines à sous sur les 176 casinos répartis sur le territoire. En France, on compte environ 17 000 machines à sous au total et celles-ci rapportent chacune environ 150 000 euros chaque année aux casinos, ce qui représente 90% des gains totaux des casinos terrestres français.

Les machines à sous en ligne

Aujourd'hui, les machines à sous ne se trouvent plus uniquement dans les casinos terrestres puisqu'il en existe des milliers disponibles en ligne. Les évolutions techniques sont telles qu'aujourd'hui de nombreuses variantes peuvent être expérimentées par les joueurs : jackpots simples et progressifs, machines à sous vidéo, machines à sous connectées en réseaux, etc.

Le design, les thèmes, les univers sonores et bien d'autres éléments des machines à sous se sont considérablement diversifiés et font de celles-ci un des jeux de casino les plus plébiscités au monde, que ce soit dans les casinos terrestres ou online.